Aménagement du territoire

Les conditions d’insertion de l’infrastructure sur l’Extension Est

Le tracé Est se découpe en plusieurs séquences qui sont homogènes soit en termes d’unités paysagères ou urbaines, soit en termes de fonctionnement :

  • Séquence 1 – Traversée du Lamentin
  • Séquence 2 – Union : du giratoire de Mangot-Vulcin au giratoire de Bochette
  • Séquence 3 – Pelletier : du giratoire de Bochette à l’entrée du Robert
  • Séquence 4 – Le Robert : traversée du Robert jusqu’au terminus (PEM du Robert)

L’Extension Est depuis Union est longue de 8,5 km et comprend à partir de Union, 6 stations assurant une bonne desserte du corridor : Union, Fonds Giromond (ou Pelletier), Augrain, Mansarde, Vert Pré (Bourg), PEM du Robert.

Evaluation des contraintes d’insertion du projet de BHNS sur l’extension Est

Le corridor RN1 retenu pour l’Extension Est est contraint principalement du fait de la complexité des élargissements nécessaires pour réaliser la séquence centrale (Pelletier) à partir d’une infrastructure routière non encore élargie à 2*2 voies et présentant déjà en l’état beaucoup d’ouvrages complexes du fait du relief chahuté.

Sur les autres séquences, l’insertion est plutôt facile avec des points durs liés aux environnements successifs traversés : fonciers, hydrauliques, agricoles, accessibilité riveraine…

Zoom sur la traversée du Lamentin

Trois variantes sont à l’étude pour réaliser la connexion directe entre les infrastructures existantes et les extensions Est et Sud.

La variante A de liaison entre Mahault et Union offrirait une desserte au plus proche des zones d’habitat, d’emplois et des équipements, et une moindre contrainte d’insertion ;

  • La variante B via la RD3a, le giratoire de l’horloge et l’échangeur de la Lézarde (à réaménager) offrirait la même desserte de proximité que la variante B, et présenterait l’intérêt de bénéficier de la préexistence d’une partie de l’infrastructure actuelle ;
  • La variante C de liaison entre Carrère et le giratoire de l’Union via la RD3 et Lareinty est marquée par de très fortes contraintes hydrauliques et agricoles. Elle offrirait néanmoins une liaison intéressante entre les extensions Sud et Est et une desserte proche de certaines pôles générateurs.

L’arbitrage sur la ou les solutions d’aménagement retenues dépend des choix de schémas de desserte, et en particulier du rôle retenu pour le PEM de Mahault dans le futur réseau de TCSP.

Sur cette séquence centrale, les stations urbaines envisagées seraient au nombre de 6 ou 7 selon la variante.

 

 

Variante A

Variante B

Variante C

Proximité de desserte des emplois, habitats et équipements

+

+

Adéquation à la desserte des liaisons :

+

+

  – Rivière-Salée – Union

+

+

  – Le Robert – Fort-de-France

+

+

Utilisation des infrastructures TCSP existantes

PEM Mahault

Échangeur Lézarde (soumis à vérification)

Peu

Sensibilité environnementale et agricole

Faible

Faible

Élevée

Se rendre aux réunions

Dans le respect des règles sanitaires en vigueur, ces réunions permettent une présentation générale du projet au public et la possibilité de l’aborder sous tous les angles.